Quand on parle de tricoter en regardant la télé, cela n'étonne personne. Par contre, lorsque je dis que je lis en tricotant, je vois souvent les yeux qui s'écarquillent, comme si je faisais un exercice de haut vol.
Il m'est même difficile de ne pas faire les deux en même temps : si je lis sans tricoter, j'ai l'impression de perdre mon temps et si je tricote sans un bouquin ou un magazine sur les genoux ou sur la table, j'ai l'impression de perdre mon temps. Et si je regarde la télé, j'ai évidemment un tricot dans les mains !
On me dit "Oui, mais pas des torsades et points compliqués !". Ben si, justement. Mais je fais exception pour le jacquard : là il est difficile de suivre la grille et de lire en même temps sans s'emmêler dans les bouts de fil. C'est pour cela entre autres que si j'ai du jacquard à faire, je préfère tricoter en jersey uni puis broder ensuite au point de maille. De plus, je trouve que le résultat est plus régulier, du moins quand c'est moi qui le fais.

Alors, quoi ? Serais-je une bête curieuse ?

Eh bien non : je viens de trouver par hasard ce billet dans le blog de Bulle une astuce pour tenir le livre ouvert pendant qu'on tricote.  Jusqu'à présent, j'utilisais un objet pas trop large et assez lourd que je posais sur le livre (c'est pour cela qu'il y a une vieille agrafeuse au fond de mon sac de tricot) Mais l'idée de la pince à cheveu est intéressante aussi. Il faudra que je l'expérimente.
Maintenant, je tricote souvent avec l'ordinateur posé sur la table devant moi, ce qui me permet de lire les nouvelles intéressantes (blogs ou journaux le plus souvent) en tricotant.

Et tricoter devant l'écran, c'est un peu comme tricoter devant la télé, non ?