On dit parfois que la mariée doit porter quelque chose de bleu, quelque chose de neuf, quelque chose de prêté, quelque chose de vieux. Comme j'étais dans ma période « châles de mariée » (voir Quatre châles pour un mariage), je me suis dit que c'était peut-être l'occasion de faire « quelque chose de bleu » à offrir à l'occasion du mariage d'un autre collègue. Celui-là était une surprise, et ce n'est pas sûr qu'il soit assorti à la robe, mais elle aura sûrement d'autres occasions de le porter, du moins je l'espère.

Mais au fait, qu'est-ce que cette tradition ? 

Eh bien, cela semble être une tradition anglaise datant de l'époque victorienne. La phrase originale est :

Something old, 

Something new, 

Something borrowed, 

Something blue,

and a sixpence in her shoe. 

Cascade-Alpaca-Lace-Paint-Abalone.jpgPour cette occasion, j'ai donc acheté de la laine bleue. Un bleu plutôt pâle, qu'on pourrait qualifier de turquoise, avec des nuances qui tirent sur le vert. J'ai pris 2 écheveaux d'Alpaca Lace Paint de Cascale Yarn. Cette laine est très fine (je crois que c'est la plus fine que j'aie tricotée jusqu'à présent) mais pour la dentelle on peut la tricoter en 3, peut-être même en 3,5. Ce qui veut dire qu'avant de commencer, il faut faire un échantillon (eh oui, mesdames et messieurs, il faut faire un échantillon avant de commencer !). 

Ce fil est vraiment très agréable à tricoter, très doux. Normal, comme son nom l'indique, c'est de l'alpaga. Alors forcément, c'est doux. Pour éviter que le tricot ne glisse trop facilement, j'ai utilisé des aiguilles en bois, mais j'ai eu quand même quelques moments difficiles, pas à cause de la laine elle-même, mais du patron.

Le modèle choisi est Frillibet (qu'on peut se procurer sur knitspot.com ou sur Ravelry

ravelry

Le point n'est pas compliqué (pour qui a déjà tricoté de la dentelle), mais la situation devient vite délicate si on perd des mailles, car il y a beaucoup de mailles tricotées ensemble avec un jeté, et si elles tombent de l'aiguilles, c'est assez difficile à rattraper, d'autant que parfois les jetés doivent être tricoté comme une maille torse, parfois non. Il m'est donc quand même arrivée d'avoir à détricoter plusieurs rangs pour récupérer une bêtise.

Pour en revenir à l'échantillon, celui-ci m'a été utile, d'une part pour tester les différents points et vérifier que ça ne serait pas trop prise de tête. J'aime bien les points compliqués, aussi cela ne m'effraie pas, mais comme j'avais moins d'un mois pour faire le châle (et je ne fais malheureusement pas que ça dans la vie), je n'avais pas envie d'être obligé de trop détricoter en cas de problème. La deuxième raison est que je voulais ajouter des perles et l'échantillon m'a permis de voir comment cela rendrait. 

J'ai donc tricoté une petite pointe, que j'ai bloquée afin de bien me rendre compte du résultat :

Frillibet-echantillon.jpg

Je n'ai mis des perles que sur la bordure du châle, qui est beaucoup plus large que dans l'échantillon. Comme c'est un motif de feuilles, j'ai mis des perles sur les nervures des feuilles, comme on peut le voir souvent dans des points de ce type lorsqu'il y a des perles. Voici un détail de la bordure sur le châle terminé :

Frillibet-detail-1.jpg

Les perles sont des perles Toho (Rocaille 8/0 Rainbow Aqua Gold Lined), que j'ai inséré sur les mailles avec un crochet n° 0,75. J'expliquerai dans un autre billet comment faire en détail). 

Toho-Rainbow Aqua Gold Lined.jpg

Ce châle existe en 3 tailles. J'ai un peu hésité entre la taille 2 et la taille 3, mais j'ai opté pour la taille 2, car je n'étais pas sûre d'avoir suffisamment de fil et je ne voulais pas prendre le risque de devoir détricoter la bordure au cas où je serais à court de fil. La taille 2 était finalement assez grande puisque le châle mesure 75 cm de haut pour 150 cm d'envergure.

Le voici terminé :

Frillibet-2.jpg

Comme le fil est doux et très souple, cela donne un tricot très fin avec un beau drapé. Je ne sais pas si je tricoterai à nouveau ce modèle, car j'aime bien faire des choses différente, mais une chose est sûre, c'est que je retricoterai sûrement ce fil !