J'ai lu la semaine dernière un article très intéressant (comme toujours) dans le blog de la Marmotte blanche : Gilet Souris - Goodwill... Kim Hargreaves and me. Il y est question entre autre d'une jolie veste grise, dont les finitions sont soignées, comme tous les tricots présentés dans ce blog. Et s'il n'y a qu'une chose à retenir dans cet article, c'est qu'un vêtement en tricot n'est pas terminé lorsqu'on rabat les mailles. Il y a ensuite une étape de couture qu'il convient de ne pas négliger et qui fera toute la différence entre un modèle seyant et un sac à patates, sans compter bien sûr que lorsqu'on prend soin des finitions, on a sûrement pris soin avant de commencer de tricoter un échantillon, de prendre ses mesures et d'adapter le modèle à sa morphologie.

Entre autres finitions, je retiens l'idée du ruban cousu à l'arrière du col pour éviter qu'il ne se déforme. Comme le dit l'auteur du blog, il peut être intéressant de s'inspirer de certains tricots (de bonne qualité) achetés dans le commerce : on trouve en effet parfois un ruban cousu à l'intérieur de l'encolure au dos et le long des épaules. J'ai même vu un ruban très fin pris dans la couture d'épaule d'un de mes gilets en laine très fine. Plus le tricot est épais, et donc lourd, plus ce détail de finition est important, car le poids des manches aura tendance à étirer le haut du pull. Un pull ou une veste repose sur les épaules, et si on laisse s'avachir le tricot à cet endroit, c'est tout l'ensemble qui aura l'air avachi.