Je me doutais un peu avant de partir que j'avais pris beaucoup plus d'ouvrage à faire que ce que je pourrais faire. Mais ce n'est pas grave, nous avons fait ce pour quoi nous étions venus : profiter de la montagne et faire un peu d'exercice physique.

Nous avons découvert à cette occasion la station de Risoul — et par la même occasion les pistes du côté de Vars, la station voisine — et nous en revenons avec l'envie d'y retourner. 

Le tricot, donc, a juste un peu avancé. En dehors du bonnet fait pendant le trajet, j'ai bien avancé mon gilet en Noro, mais il reste encore quelques heures pour le terminer. Si les week-ends ne sont pas trop chargés, je devrais pouvoir le terminer avant la fin de hiver.