On ne peut pas dire que l'année ait démarré sur les chapeaux de roue : j'ai dû attendre fin février pour terminer mes deux premiers ouvrages de l'année, dont le premier avait été commencé en décembre.

J'ai quand même réussi "l'exploit" de terminer un pull en alpaga dont j'avais la laine en stock depuis mai 2012. Et l'hiver n'étant pas encore tout à fait terminé, il pourra même faire un peu d'usage avant d'être rangé au fond d'un placard. Ce n'est pas vraiment le type de tricot particulièrement amusant : des côtes et du jersey, du jersey, du jersey... Pas passionnant, mais l'idéal pour regarder un film en même temps ou lire sans être obligée de suivre en même temps un diagramme compliqué.

Le plus lent fut le tricotage du col roulé. D'habitude, je tricote ça sur des aiguilles droites, puis j'assemble le col maille par maille, ce qui n'est pas des plus faciles dans une laine foncée. Cette fois, j'ai essayé le tricot en rond, avec des aiguilles circulaires, ce qui m'a confirmé une chose : je n'aime pas tricoter avec des aiguilles circulaires. La raison est simple : j'ai l'habitude de tricoter avec l'aiguille droite bien calée sous l'aisselle droite et c'est la gauche qui bouge. L'aiguille droite bouge à peine et ma main droite est libre pour tenir le fil. Avec des aiguilles circulaires, évidemment ce n'est plus la même chose car il n'est plus question de coincer une aiguille sous le bras pour avoir une main libre. Et je tricote donc beaucoup plus lentement. De plus, j'ai été un peu déçue de mes aiguilles (des Knit Pro interchangeables en bois) car le fil j'avais régulièrement une maille qui se coinçait dans la jointure entre l'aiguille et le câble car les aiguilles avaient tendance parfois à se dévisser, ce qui n'a pas arrangé la cadence. 

pull-basique-bleu-violet-encours-2.jpg

Pour tricoter à une vitesse raisonnable avec des aiguilles circulaires, il faudrait que j'utilise la méthode que les Américains appellent "Continental Knitting" et qui consiste a tenir le fil dans la main gauche. Il paraît d'ailleurs que cela permet de tricoter plus vite ! Mais avant, il me faudra sûrement de l'entraînement.

Twisted German Cast On"Ce pull a également été l'occasion de découvrir une nouvelle façon de monter les mailles, qui est parfaite pour les côtes : le montage "Twisted German Cast On" (en français, le montage torse allemand) qui est une variante du "Long Tail Cast on" mais en plus élastique, et à mon avis en même temps plus joli. Cette méthode de montage est expliquée sur le sire de Drops : http://www.garnstudio.com/lang/fr/video.php?id=230&sort=2&thumbnails=on 

Cela fait vingt ans que je ne jurais que par le montage tubulaire, mais ce nouveau montage me plaît beaucoup et je pense que je l'utiliserai maintenant pour tous les montages qui ont besoin d'élasticité comme les bordure en côtes.

Le deuxième tricot que j'ai terminé est le petit châle en soie à sequins pour lequel j'ai eu du mal à résister. Il m'aura fallu environ une semaine pour le tricoter et il a d'ailleurs été terminé avant le pull. Le châle est plutôt petit, mais cela est suffisant. J'ai suivi le patron Eyre of Romance Jane Shawl, disponible gratuitement sur Ravelry. Il est tout en point mousse, avec des rangs raccourcis pour former le volant, et d'autres pour former les "quartiers" qui donnent la forme au châle. C'est un modèle agréable à tricoter et j'essaierais bien de le faire dans une laine plus grosse, de préférence pas unie, pour faire ressortir la forme en quartiers. Je pense qu'il serait très bien dans un mélange d'alpaga et mohair.

P2230340.jpg

Il ne me reste plus maintenant qu'à terminer le cardigan Kelmscott, commencé il y a presque un an et presque terminé. Il ne reste que les finitions : coudre le grand col puis les boutons, que je n'ai d'ailleurs pas encore cherchés. Je pensais le terminer avant la fin de l'hiver dernier, mais les beaux jours revenants, j'ai mis le tricot de côté. Il serait grand temps maintenant de le terminer si je veux avoir une chance de le porter avant la canicule.