Au cours de nos vacances en Pologne l'été dernier, nous avons visité le site archéologique de Biskupin, que certains nomment la "Pompéi polonaise" car c'est le premier site archéologique qui a été fouillé méthodiquement, et ce, depuis les années trente. Cette cité fortifiée date du IVe siècle avant J.-C. et on peut se promener dans le village fortifié, qui a été partiellement reconstitué, et visiter les maisons transformées pour la plupart en ateliers permettant d'avoir un aperçu de quelques techniques anciennes.

biskupin-7.jpg

Tous les ans, vers la fin du mois de septembre, le site est animé par de nombreuses troupes qui viennent présenter différentes techniques ancestrales du travail de la laine, du bois, de la poterie, etc. et animent des ateliers où l'on peut se mettre dans la peau d'un artisan d'il y a plusieurs millénaires.

Nous avons pu voir notamment quelques démonstrations de filage, au fuseau et avec un rouet plutôt sommaire. Pour traîner souvent sur les sites parlant de tricot, je savais que l'on pouvait filer au fuseau, mais c'est la première fois que je voyais pour de vrai la fabrication du fil, car je ne m'étais jusqu'ici pas trop intéressée à cela. Les autres personnes avec qui j'étais étaient en revanche épatées de voir qu'il suffit de peu de chose pour arriver à faire du fil. Il va falloir que j'essaye un jour...

biskupin-9.jpg
biskupin-2.jpg

Lavage et teinture de la laine :
biskupin-8.jpg

Dans ce métier à tisser, les fils de trame sont tendus à l'aide de poids accrochés aux fils :
biskupin-4.jpg

Une démonstration sur un autre métier à tisser construit sur le même principe :

biskupin-3.jpg

Ci-dessous quelques vêtements réalisés à partir de laine filée puis tissée à la main. Vous pourrez même, si vous avez un portefeuille bien garni de zlotys, rapporter en souvenir ce manteau filé, tissé et cousu entièrement à la main :
biskupin-12.jpg

Autre démonstration de tissage dans une des maisons du village :
biskupin-5.jpg

Il n'est pas uniquement question de travail de la laine bien sûr, mais je dois dire que c'est surtout tout ce qui tourne autour de la laine qui m'attirait. 

Nous avons aussi pu goûter à une sorte de galette cuite au feu de bois. Cela rappelait un peu le nan indien, mais agrémenté ici de confitures d'airelles.

biskupin-10.jpg

Ce qui ne nous a pas empêchés de terminer par un bon vrai goûter, avec un bon vrai gâteau dont je serais bien incapable de retrouver le nom, mais qui était quand même bien bon !

biskupin-11.jpg